Chiffres & statistiques

Conjoncture énergétique - Août 2015

Une étude produite par

En août 2015, la production d’énergie primaire augmente de 1,4 % en glissement annuel, pour un total d’un peu plus de 9,2 Mtep. En effet la production nucléaire progresse de 3,3 % sur un an et la filière éolienne connaît un boom sur la même période. En revanche, la filière hydraulique se contracte très fortement en raison du faible débit mensuel des cours d’eau.

La consommation d’énergie primaire croît également sur an, à un rythme plus soutenu que la production (+ 1,9 %). Toutes les énergies, à l’exception du gaz naturel, suivent cette tendance.

Le taux d’indépendance énergétique se replie de 0,3 point entre août 2014 et août 2015. Mesuré en cumul sur les douze derniers mois, entre septembre 2014 et août 2015, ce taux atteint 50,9 %, soit 0,2 point de plus qu’à la même période de l’année précédente.

Corrigée des variations saisonnières, climatiques, et des jours ouvrables (CVS-CVC-CJO), la consommation d’énergie primaire affiche une quasi-stabilité depuis le début de l’été, mais masque des évolutions contrastées selon les énergies. Les consommations de charbon et de gaz naturel sont en léger repli au mois d’août (- 3,2 % et - 0,9 % respectivement), tandis que celle d’électricité stagne et celle de pétrole croît de 1,0 %.

La facture énergétique française du mois de juillet s’établit à 3,8 milliards d’euros (Md€), soit une hausse de 4,6 % par rapport à celle de juin. Mesurée en cumul sur les douze derniers mois, entre août 2014 et juillet 2015, elle s’établit à 44,9 Md€, soit une forte diminution de 26,1 % par rapport à son niveau relativement élevé de la même période de l’année précédente.

Source : Ministère de la transition écologique et solidaire

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème

  • Sylvain Moreau

    Chef du service de l’Observation et des statistiques - Commissariat Général au Développement Durable

    Auteur(e) de 234 études