Note de conjoncture - 1S 2015

Publié le

Une étude produite par

Après un atterrissage du PIB légèrement décevant de +0,2 % pour toute l’année 2014, la croissance du 1er trimestre 2015 (+0,6 % selon l’INSEE) et la perspective d’un 2nd trimestre relativement dynamique (+0,3 % attendu) incitent le gouvernement à poursuivre les réformes : nouvelle carte territoriale, retraites complémentaires et prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu ont été au programme courant juin.

En ce début 2015, la France, qui performe – enfin – mieux que l’Allemagne de par la croissance du PIB, tire surtout parti d’un environnement international devenu plus porteur. D’abord, le prix du pétrole, actuellement autour de 55 à 60 $ le baril de brent contre 100 $ en 2014, rend la facture énergétique des industriels comme des ménages un peu moins lourde.

Source : Nexity Conseil et Transaction

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.