Le marché locatif en Ile-de-France - 3T 2015

Publié le

Une étude produite par

-1% : l’activité transactionnelle en région parisienne retrouve un niveau conforme à celui qui était le sien il y a un an.

Après le fort recul observé sur le premier semestre (-22%), ce rattrapage est à mettre au crédit des grands utilisateurs (+5 000 m²), qui se sont brusquement réveillés au 3ème trimestre 2015. 15 grandes transactions ont été enregistrées au cours des 3 derniers mois, dont 4 de plus de 20 000 m².

L’influence de ce segment de marché est ainsi démontrée une nouvelle fois et explique la volatilité de l’activité transactionnelle en Ile‑de‑France.

Les oscillations observées sur les grandes transactions ont eu tendance à masquer un phénomène essentiel pour le marché locatif : le dynamisme des petites (-1 000 m²) et moyennes (1 000 à 5 000 m²) transactions, qui progressent respectivement de +17 % à +4 %.

Ce dynamisme des petits et moyens utilisateurs, coeur de cible traditionnel des marchés centraux de la région parisienne, est une des explications des belles performances observées sur Paris intra-muros. La ville centre concentre 46% de l’activité transactionnelle régionale et progresse de 19% depuis le début de l’année.

Source : Knight Frank

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Mots-clés : Knight Frank

Sur le même thème