High Growth Markets International Acquisition

Publié le

Une étude produite par

Selon la dernière édition de cette étude, malgré une reprise des transactions en 2014, le nombre de fusions et acquisitions entre pays développés et émergents a chuté au premier semestre 2015. Aussi bien les pays développés qu’émergents ont réduit leurs investissements dans les pays émergents, y compris en Chine et en Inde : le volume de transactions des pays développés vers les pays émergents a ainsi diminué de 24% entre janvier et juin 2015. Le nombre d’investissements entre pays émergents a été également le plus faible depuis 2005. La chute du nombre de fusions et acquisitions des pays émergents vers les pays développés a été moins drastique : le volume de transactions n’a diminué que de 11 % par rapport au semestre précédent. Certains pays tirent leur épingle du jeu, comme le Mexique, qui bénéficie de la reprise d’un de ses principaux investisseurs, les Etats-Unis. 

Source : KPMG

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Mots-clés : KPMG