Espagne : un marché du logement en convalescence

Publié le

Une étude produite par

Le marché immobilier résidentiel espagnol commence à peine à sortir de la crise immobilière des années 2008-2013 durant lesquelles les prix ont baissé de près de 30 %. L'Espagne est passée de 866 000 logements construits en 2006 à... 34 000 en 2013, évolution qui témoigne de la crise particulièrement forte qu'a connu ce marché.

Le secteur de l'immobilier et celui de la construction, qui avaient été les deux moteurs de la croissance économique d'avant-crise, connaissent un fort rebond depuis 2014, dans un contexte de reprise économique. En deux ans, (fin 2013 vs fin 2015), les prix ont crû de presque 7 %. L'aspiration à la propriété des Espagnols, tranditionnellement très forte (79 % de ménages propriétaires, en dépit d'une baisse tendancielle ces dernières années, vs 70 % en Europe) est aiguisée par des niveaux de taux d'intérêt de crédit très bas. Autre signe d'amélioration, le stock de logements neufs atteint les 536 000 unités fin 2014, un niveau exceptionnelllement élevé (195 000 unités en 2005), bien qu'en baisse de 18 % par rapport au pic de 2009.

Source : Crédit Foncier 

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème