L'Île-de-France, région d'ancrage et de passage

Publié le

Une étude produite par

L'Île-de-France constitue un maillon essentiel de la mobilité des Français. L'attractivité économique de la région et son offre d'enseignement supérieur favorisent chaque année le passage, temporaire ou durable, de nombreux jeunes et d'actifs. Pourtant, l'essentiel de la mobilité francilienne a lieu dans les limites de la région. De nombreux ménages partent également s'installer en province. 

Alors que, au cours de l’année 2010, 93 600 ménages ont emménagé en Île-de-France, en provenance d’une autre région de France métropolitaine, et 123 100 ménages ont parcouru le chemin inverse, plus de 427 000 ménages ont déménagé au sein de la région.Les mobilités internes à l’Île-de-France sont plutôt liées au cycle de vie, aux événements et aux choix qui scandent l’existence, comme la décohabitation, la naissance d’un enfant, le premier emploi, la mise en couple ou la séparation…

Source : IAU Île-de-France

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème