Santé et Grand Paris Express

Publié le

Une étude produite par

La mise en service du métro du Grand Paris Express (RGPE) de 2019 à 2030 apportera une nouvelle desserte en transports en commun invitant aussi bien les usagers que les professionnels à modifier leurs pratiques de mobilité et d'accès aux soins. 

Ainsi, le RGPE et les projets d'aménagements afférents impacteront considérablement l'état de santé et l'accès aux soins des populations, à travers une optimisation potentielle de la desserte en transport en commun de plus d'une centaine d'établissements de santé, une amélioration des temps de parcours et des possibilités nouvelles de connexions entre les établissements. Pour ne pas contribuer à accroître les inégalités de santé, considérables en Ile-de-France, l'aménagement des quartiers de gare doit être une occasion de construire une plus grande équité dans l'accès à l'offre de soins de proximité. Enfin, le RGPE pourrait avoir un effet de promotion des mobilités actives que sont la marche à pied ou la pratique du vélo, ce qui suppose nécessairement une réflexion sur la réorganisation des espaces publics et des cheminements à proximité des gares. 

Source : APUR

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème