Hanoi en transition : Emergence d'une région métropolitaine

Publié le

Une étude produite par

Pour des raisons historiques, Hanoi est longtemps restée à l’écart de la frénésie immobilière qui s’est emparée des mégalopoles asiatiques. Son réveil est certes impressionnant à de nombreux égards, pour qui l’a connue peu après le Đõi mói (le « renouveau », Lexique p. 6), avec son charme suranné, mais il reste timide comparé à celui de ses grandes voisines. Capitale politique du Viêtnam, c’est aussi le centre de la région-capitale d’Hanoi (Hanoi Capital Region, ou HCR en anglais), un territoire de planification urbaine dont le gouvernement viêtnamien veut conforter la position en Asie du Sud-Est.
Avec ses dix provinces, HCR est deux fois plus grande que l’Île-de-France, et sa population dépasse 17,5 millions d’habitants, dont près de 40 % vivent dans la province d’Hanoi. Sa densité de 730 habitants/ km2 est certes globalement inférieure à celle de l’Île-de-France. Cependant, elle double dans les districts ruraux d’Hanoi et atteint 40 000 habitants/km2 dans ses districts urbains, soit deux fois plus que la moyenne de Paris intra-muros. La richesse de ses habitants est supérieure de 30 % à la moyenne nationale, mais reste inférieure à celle de la région d’Hô Chi Minh-Ville, principal aimant des flux migratoires interprovinciaux, et véritable capitale économique du Viêtnam.

Source :IAU Ile-de-France

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Mots-clés : IAU

Sur le même thème