Lettre d’information du Mouvement Hlm – N°3 – Mars 2015

La mutualisation Hlm : comment ça marche ?

Publié le

Une étude produite par

Un objectif de production de 120 000 logements Hlm par an, de 800 000 rénovations thermiques à entreprendre en quelques années, des enjeux majeurs comme la fin du Programme national pour la rénovation urbaine (PNRU) et le lancement du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU), le traitement de l’amiante… : les organismes Hlm, s’ils veulent tenir leurs engagements, doivent amplifier dans le temps leurs investissements et mobiliser toujours plus de fonds propres.

En signant avec l’État en juillet 2013 un Pacte d’objectifs et de moyens, nous nous sommes engagés à mutualiser une partie des fonds propres des organismes pour permettre à ceux qui investissent le plus pour le développement et l’attractivité des Hlm de reconstituer leurs capacités d’intervention et ainsi entretenir durablement cette dynamique. En septembre 2014, nous avons pris l’engagement Hlm 2015-2018, d’aller plus loin et d’activer 350 millions d’euros supplémentaires chaque année pendant 3 ans pour amplifier le rythme des réhabilitations, apporter des réponses aux questions de patrimoine obsolète dans les zones détendues et permettre des baisses de loyers. Nos objectifs ? Contribuer à la relance économique, à la qualité de vie des habitants et répondre à la demande toujours plus forte de logements sociaux.

Source : Union Sociale pour l'Habitat

 

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Mots-clés : HLM, NPNRU, Jean-Louis Dumont, USH

Sur le même thème