Le tourisme en France en 2010 : moins de voyages mais plus de dépenses pour les Français, activité stable pour les étrangers

Publié le

Une étude produite par

En 2010, le taux de départ des Français en voyage pour motif personnel a baissé de 2,1 points par rapport à 2009. Néanmoins, les touristes résidents ont sensiblement allongé leurs séjours, accru la part de leurs nuitées en hébergement marchand et augmenté fortement leurs dépenses. Cette situation de stabilité, ou de recul, des nuitées et de forte croissance des dépenses était régulièrement observée avant la crise. Elle reflète seulement celle des voyages en métropole : le nombre des voyages à l’étranger s’est accru, celui des nuitées et des dépenses davantage. Dans un contexte de nette reprise du tourisme international en 2010, les arrivées de touristes étrangers en France se sont stabilisées. Un léger allongement des voyages a permis une croissance modérée du nombre de nuitées par rapport à 2009. Le dynamisme des arrivées et des nuitées en France des touristes allemands et des BRIC contraste avec les difficultés de la plupart des autres clientèles, notamment européennes.

Source : Ministère de l'Economie

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème