Études de trafic du Grand Paris Express : quels enseignements ?

Publié le

Une étude produite par

Du fait de l'hypothèse de croissance démographique et de stabilité relative de la mobilité individuelle implicite dans le modèle, le nombre de déplacements journaliers à l'horizon 2030 est estimé augmenter de 13% entre 2005 et 2030 soit de 4,9 millions de déplacements journaliers tous modes confondus. En situation de projet, le réseau de transport en commun absorbe 1/3 de la croissance du nombre de déplacements total par rapport à la situation actuelle (+1,6 millions) ; les modes doux environ 45% (+2,1 millions) et la route 20%(+1,2 millions). La part TC journalière parmi les modes motorisés augmente de 3,4 points entre la situation de projet et la situation actuelle soit une augmentation de volume de plus de +25 % par rapport à 2005. Cette croissance est liée pour environ 2/3 aux évolutions entre la situation de référence 2030 et la situation actuelle (amélioration de l'offre TC et congestion des réseaux routiers) et pour 1/3 au projet de transport du Grand Paris Express.

Source : DRIEA Ile-de-France

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème