Prestations sociales et impôts réduisent les inégalités entre territoires

Publié le

Une étude produite par

Dans un contexte économique incertain où les contraintes budgétaires menacent l’État providence, les classes moyennes sont de plus en plus sensibles au système de redistribution et aux inégalités. Or, dans nos sociétés, le territoire, plus que la consommation, devient lemarqueur social par excellence de ces inégalités. La politique de la ville, la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (SRU), témoignent de cette territorialisation accrue des questions sociales. On finit par oublier que l’État social, par le jeu des transferts, contribue fortement à la réduction des inégalités de niveaux de vie entre territoires. Le nouveau système d’information statistique de l’Insee, Filosofi, permet pour la première fois de mesurer les effets de la redistribution monétaire et de la taxe d’habitation sur les inégalités, lapauvreté et les niveaux de vie des ménages à l’échelle des communes de plus de2000habitants –mais aussi entre ces communes.

Source : IAU Ile-de-France

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème