Baromètre de l'immobilier de parking - Edition 2016

Publié le

Une étude produite par

L’immobilier de parking reste un marché très tendu. Même si de nombreuses grandes villes françaises comme Paris, Nice ou Lyon ont vu leur parc automobile diminuer progressivement depuis plus de 15 ans maintenant, ce mouvement s’est accompagné également d’une réduction des emplacements de stationnement disponibles en voirie (-10% en moyenne dans les grandes métropoles depuis 2008), d’une relative stabilité des emplacements de stationnement en parkings publics et d’un parc de stationnement résidentiel qui n’a pas cru significativement dans de nombreuses villes voire dont le volume a légèrement décru comme à Paris.

Néanmoins ces facteurs n’expliquent qu’en partie la tension du marché de l’immobilier de parking.

Notre baromètre fait également apparaître que l’offre théorique de stationnement suffirait à intégrer la demande mais qu’un des problèmes principaux reste le fort pourcentage d’emplacements de parking vacants hors-marché ne pouvant donc être accessible à la demande et contribuant ainsi à faire pression sur les prix.

Source : MonsieurParking.com

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème