Orientations et stratégie

Renforcement des actifs protecteurs

Publié le

Une étude produite par

Après l’effondrement des bourses occidentales et le chaos sur l’ensemble des classes d’actifs risqués observés cet été, septembre voit l’épicentre des inquiétudes se déplacer très nettement des pays développés – Etats-Unis mais surtout Europe – vers les zones émergentes. Les marchés actions américain et européen soufflent en opérant une phase de consolidation baissière d’amplitude mesurée (autour de -5 %), tandis que les marchés émergents, bourses et devises, cèdent brutalement au pessimisme et opèrent un violent rattrapage à la baisse. Les indices Bovespa (Brésil) ou Hang Seng (Chine), s’affichent ainsi à -25 % YTD, en ligne avec le repli annuel des indices européens. Concomitamment, les matières premières plongent de 10 % en un mois, le pétrole en particulier, les devises émergentes s’effondrent, les courbes de taux des pays refuges (USA, Allemagne) poursuivent leur aplatissement, et le dollar rebondit tandis que l’or opère un retournement brutal et inattendu dans ce contexte d’aversion persistante au risque. La seule lecture de ces indicateurs financiers aboutit à une conclusion sans appel : les marchés intègrent désormais un scénario très sombre de récession globale dont ne sont plus exclus les pays qui, jusqu’alors, tiraient la croissance mondiale. Le pire est-il pour autant certain ?

Source : La Française AM

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.