Le marché locatif en Ile-de-France - 4T 2015

Publié le

Une étude produite par

ŠŠ-1% : l’activité transactionnelle en région parisienne reste à un niveau conforme à celui qui était le sien il y a un an.

ŠŠ Ce bilan est flatteur après un démarrage difficile et ce, en dépit d’un léger retard par rapport à la moyenne décennale (2,3 millions de m²)

ŠŠLe léger recul observé est du aux très grands utilisateurs (+ de 20 000 m²), qui concentraient 20% de la consommation de bureaux en 2014 avec 13 transactions et dont la part est tombée à 12% en 2015, avec 7 transactions.

ŠŠL’influence de ce segment est ainsi une nouvelle fois démontrée et explique la volatilité de l’activité transactionnelle en Ile-de-France.

ŠŠLes oscillations observées sur les grandes transactions ont eu tendance à masquer un phénomène essentiel pour le marché locatif : le dynamisme des petites (-1 000 m²) et moyennes (1 000 à 5 000 m²) transactions, qui progressent respectivement de +9% à +12%.

ŠŠCe dynamisme des petits et moyens utilisateurs, coeur de cible traditionnel des marchés centraux de la région parisienne, est une des explications des belles performances observées sur Paris intra-muros.

La ville centre progresse de 14%, concentrant 43% des volumes régionaux.

Source : Knight Frank

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.