Les stades de l’Euro 2016 : un défi économique, urbain et immobilier

Publié le

Une étude produite par

Jusqu’au 10 juillet 2016, la France accueille un évènement sportif majeur dont les enjeux économiques sont importants en termes d’investissements en équipements et infrastructures publiques. La construction et la modernisation des stades dépassent la simple sphère « footballistique » au delà de l’effet accélérateur que l’Euro 2016 a pu impulser. L’enjeu urbain est en outre considérable : ces équipements sont à l’origine du développement, de la création ou la revitalisation de quartiers ou zones. De tels équipements se mettent nécessairement au service du marketing territorial et nécessitent des investissements conséquents pour les collectivités locales.

Les missions d’aménagements, la valorisation foncière autour des stades, la création d’infrastructures en transports passent également par une programmation immobilière de choix pour trouver le juste équilibre entre équipements publics, commerces, bureaux, hébergements, logements, etc…

Les 10 stades qui accueillent la compétition ont chacun leur histoire et leurs caractéristiques fortes avec des point communs : une dynamique forte à impulser et de véritables défis urbains et immobiliers à relever mais surtout, à remporter !

Source : CBRE

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème