Évolution du parc de logements entre 2001 et 2014

Publié le

Une étude produite par

En effet, le nombre de ménages pourrait croître de 235 000 par an en moyenne d’ici 2030 (croissance démographique, diminution de la taille moyenne des ménages…). Pourtant, face à cette croissance démographique, le nombre de logements mis en chantier chaque année est en baisse. Si sur les dix dernières années on observe une moyenne annuelle de 381 000 logements mis en chantier, ils ne sont que 332 000 en 2013 et ne dépasseront pas les 300 000 en 2014. En outre, les évolutions démographiques et environnementales font également de la rénovation du parc existant un enjeu de société prioritaire.

Source : CAPEB

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème