Un métro écologique pour une ville intelligente et durable

Une étude produite par

En 2015, l’enjeu majeur de la COP21 est d’obtenir, pour la première fois en plus de vingt ans de négociations aux Nations unies, un accord universel et contraignant, permettant de lutter efficacement contre le dérèglement climatique et de favoriser la transition vers des sociétés et des économies résilientes et sobres en carbone. Or, la ville est aujourd’hui confrontée à l’étalement urbain et aux phénomènes de fragmentation écologique, dus à la multiplication des infrastructures. Elle représente aujourd’hui 50 % des émissions de gaz à effet de serre et contribue avec force au réchauffement climatique. Les transports constituent, quant à eux, environ la moitié de la consommation totale de pétrole dans le monde.

Source : Société du Grand Paris

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème