Suivi de la situation économique en Rhône-Alpes - Janvier 2016

Publié le

Une étude produite par

2015 s’avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre d’affaires annuel en hausse sur un an sont plus nombreuses que celles qui font état d’une baisse (40 % contre 31 %). C’est le cas pour tous les grands secteurs d’activités, à l’exception du BTP. Après une année 2014 difficile, l’amélioration est nette pour les activités tertiaires tournées vers les particuliers, même si le bilan des fêtes de fin d’année est très mitigé. En ce début 2016, les difficultés de trésorerie sont en recul et les perspectives d’emploi à court terme un peu plus favorables. L’investissement, avec plus de nouveaux projets, est également mieux orienté, sinon pour les TPE en tout cas pour les PME. Tous les leviers de développement sont plus « actionnés ». Les prévisions d’activité sont légèrement favorables pour le 1er trimestre et plus nettement positives pour l’ensemble de 2016. Pour autant, la situation économique reste très fragile. On ne note pas pour l’instant de réelle amélioration dans l’utilisation des capacités de production. Le manque de vigueur de l’activité, même s’il est moins criant, est toujours souligné par près de six TPE-PME sur dix et il est manifeste que pour beaucoup d’entreprises le léger rebond de 2015 ne leur permet pas de retrouver leur niveau d’activité passé. Une majorité de responsables de TPE-PME dit toujours avoir pas ou peu confiance dans la situation économique générale.

Source : CCIR Auvergne-Rhône-Alpes

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.