Le E-commerce en Auvergne en 2015

Publié le

Une étude produite par

Acheter sur Internet devient de plus en plus attractif pour le consommateur : plus de choix, un accès facilité pour comparer les prix, chercher des offres, des bonnes affaires, …, un gain de temps indéniable !

En parallèle, l'évolution technologique des outils de communication, avec notamment le "boom" des smartphones, des tablettes numériques…, supports devenus incontournables quelle que soit la tranche d'âge, ne fait qu'augmenter le phénomène d'achat en ligne. On observe donc un bouleversement du commerce électronique qui intègre, maintenant, une notion de mobilité dans les achats, appelée m-commerce.

De fait, ces canaux de vente deviennent indispensables pour les réseaux de distribution, d'où un essor de l'offre en E-commerce en Auvergne, comme partout. Tous les secteurs d'activité sont concernés : de la grande surface au petit commerçant, en passant par les entreprises de services et les industriels, à l'instar de Michelin qui se positionne sur ce créneau en rachetant, en 2015, le numéro 1 de le vente de pneumatiques sur Internet au Royaume-Uni "Blackcircles.com", après avoir pris, en 2014, 40% des parts du leader français Allopneus.com.

En outre, comme le démontre une étude récente de la Fédération du E-commerce et de la Vente à Distance (FEVAD), le E Commerce ne s'inscrit pas en concurrence de la vente en magasin : en 2015,

en France, 75% des sites marchands ont généré des ventes hors ligne. Consommer sur Internet peut donc aussi "booster" l'activité commerciale des boutiques physiques.

Internet doit ainsi être perçu comme un outil de l'acte d'achat, complémentaire de la vente en magasin et pas seulement son concurrent.

Source : CCIR Auvergne-Rhône-Alpes

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème