Chiffres-clés de l'économie : Guadeloupe-Martinique-Guyane

Publié le

Une étude produite par

L’examen de la trajectoire des économies des trois régions Guadeloupe/Martinique/Guyane montre un contraste particulièrement marqué. Les principaux agrégats économiques mettent en évidence une dynamique des créations d’emploi qui se conjugue avec un fort taux de chômage, une faible pression inflationniste et des niveaux de prix élevés, une organisation économique faiblement diversifiée mais une propension à consommer qui se rapproche des standards occidentaux.

Aux Antilles, si des incertitudes planent sur les filières traditionnelles que sont la canne et la banane, une réelle dynamique est de mise dans l’industrie des biens intermédiaires, l’agroalimentaire et le tourisme. En Guyane, l’industrie de la pêche doit se moderniser et les perspectives minières et spatiales, prometteuses. Si les financements européens participent largement à ce développement, les financements bancaires demeurent déterminants pour les investissements des entreprises confrontées à des risques divers que sont l’endettement, les conflits sociaux, les règlementations, l’intensité concurrentielle, la taille du marché domestique… L’objectif de ce document est de mettre en évidence les principaux indicateurs économiques qui caractérisent l’économie des Antilles Guyane.

Source : CCI Iles de Guadeloupe

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème