Note de tendance sur l'activité touristique - Mai / Juin 2016

Publié le

Une étude produite par

La région a été durement touchée par des inondations au mois de juin, créant un ralentissement pour l’ensemble de l’économie régionale. Il n’est pas surprenant que près de la moitié des professionnels du tourisme jugent la fréquentation mauvaise sur la période de mai et juin. 

Ils sont cependant 36% à estimer qu’elle a été moyenne et 16% bonne. Ils sont nombreux à souligner que le mois de mai a été meilleur que juin.

Sans doute moins concernés par les inondations, les professionnels de l’Eure-et-Loir et de l’Indre sont un peu plus nuancés. 43% d’entre eux estiment leur fréquentation moyenne.

De manière générale, les aléas climatiques ont plus fortement impacté les prestataires d’activités, notamment les professionnels

d’activités de plein air (canoë, fluvial, golf, loueurs de cycles…). C’est également le cas pour l’hôtellerie de plein air, côté hébergement.

Les hôteliers et services de réservation des gîtes sont plus nuancés. Pour la majorité d’entre eux la fréquentation est moyenne.

Source : Comité Régional du Tourisme Centre Val de Loire

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.