At a glance

Belle performance pour le marché des bureaux franciliens - S1 2016

Publié le

Une étude produite par

Avec près de 1 140 000 m² commercialisés au cours des six premiers mois de l’année, les volumes placés affichent une hausse de 20 % par rapport à la même période en 2015. Ce bon résultat permet au marché des bureaux en Île-de-France de retrouver un niveau légèrement supérieur à la moyenne décennale (1 100 000 m²). Sous l’effet d’opérations de grande ampleur, telles que la prise à bail de Saint Gobain sur 49 000 m² dans la future Tour M2 à La Défense, ou encore la location par Natixis de 14 800 m² de bureaux dans l’immeuble Elements (Paris 13ème), le segment des grandes surfaces (supérieures à 5 000 m²) affiche une progression de 43 % par rapport à l’année dernière. Les petites et moyennes surfaces enregistrent également une hausse de leurs volumes (+12 %), qu’il s’agisse des 0 – 500 m² (+6 %), des 500 – 2 000 m² (+ 10 %) ou des 2 000 – 5 000 m² (+23 %).

Paris intra-muros continue de rassembler une large part des utilisateurs : 49 % des transactions signées depuis janvier l’ont été dans Paris. Le marchés de QCA et hors QCA continuent de se montrer particulièrement attractifs avec des hausses respectives de +21 % et +26 % par rapport aux six premiers mois de l’année 2015. Les volumes placés se situent bien au-dessus de la moyenne décennale. Du fait de plusieurs transactions de grandes surfaces, La Défense affiche son dynamisme à mi-année. Les volumes placés au cours des six premiers mois de l’année 2016 y sont en effet plus de deux fois supérieurs à ceux de l’année dernière. Le secteur de Neuilly/Levallois est également particulièrement actif (+143 % sur un an). À l’inverse, les marchés de la Péri-Défense, de la Boucle Sud et de la 1ère Couronne Nord sont en retrait, marqués par la faiblesse, voire l’absence de transactions sur le segment des grandes surfaces.

Source : BNP Paribas Real Estate

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème