Métropole de Rio de Janeiro : enjeux de la planification et de la mobilité durable

Publié le

Une étude produite par

La région métropolitaine de Rio de Janeiro (RMRJ) a accéléré la mise en place d’infrastructures de transport, notamment pour accueillir de grands événements internationaux (Coupe du monde 2014, Jeux olympiques et paralympiques 2016). Cela a un impact positif sur la mobilité des Cariocas et l’accessibilité des quartiers périphériques. Mais ces projets d’infrastructures sont encore insuffisamment articulés avec l’urbanisme pour qu’ils trouvent leur pleine efficacité.

La métropole est caractérisée par les inégalités territoriales, avec un centre qui accueille emplois, services et équipements. Les déplacements domicile-travail s’organisent en liaisons radiales entre la périphérie et le centre-ville. La structure principalement monocentrique de la métropole, malgré l’émergence de nouvelles centralités comme Niterói ou Nova Iguaçu, intensifie la congestion urbaine, et les déplacements pendulaires peuvent atteindre plus de 2 h 30 par sens. Cela soulève de nombreux enjeux de mobilité et d’accessibilité, notamment pour les populations vivant dans les périphéries.

À partir d’une première identification des enjeux métropolitains et de l’expérience croisée de l’État de Rio de Janeiro avec celle de la région Île-de-France pour définir des orientations générales et opérationnelles, des pistes d’actions ont été proposées. Intégrées dans un plan stratégique de développement, elles pourraient faciliter la mise en place d’une gestion plus intégrée et durable du développement métropolitain de Rio de Janeiro.

Source : IAU Ile-de-France

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Mots-clés : IAU