Mettez des euros dans vos plans climats ! Comment choisir vos mesures d'atténuation selon leur rapport coût-efficacité ?

Une étude produite par

Institués par le Plan Climat National en 2004, les Plans Climat-Énergie Territoriaux (PCET) sont devenus obligatoires fin 2012 pour les collectivités territoriales de plus de 50 000 habitants (loi Grenelle 2), alors que de nombreuses collectivités avaient déjà élaboré les leurs de manière volontaire. On en dénombre aujourd’hui plus de 600 en France. La loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte permet la poursuite de leur déploiement en abaissant le seuil d’obligation aux intercommunalités de 20 000 habitants ou plus, et en y ajoutant la problématique de qualité de l’air : ils deviennent ainsi les Plans Climat-Air-Énergie Territoriaux (PCAET). Établis pour quelques années, trois à six ans en général, ou à l’horizon d’un mandat, beaucoup de PCET élaborés entre 2004 et 2012 arrivent aujourd’hui à échéance. Ainsi, une nouvelle vague de Plans Climat, ceux à renouveler rejoints par les nouveaux à élaborer, devrait voir le jour au cours des prochains mois.

Source : ADEME

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème