Un début de printemps sans grande évolution

Publié le

Une étude produite par

Au moment où l’INSEE annonce officiellement l’entrée en récession de la France, l’économie tourangelle ne diverge pas des tendances nationales et régionales. Les derniers indicateurs disponibles de mars et avril n’apportent pas d’éléments permettant d’éclaircir le tableau de bord toujours terne des activités locales. La situation ne s’améliore pas mais elle ne se dégrade pas non plus. Dans ce contexte pour l’instant figé, l’activité des entreprises stagne à un niveau faible, comme la consommation des ménages. L’activité touristique n’échappe pas à la morosité ambiante, pénalisée par la situation économique et les conditions climatiques de début de saison. Par conséquent, la situation sur le marché de l’emploi reste difficile et les perspectives d’embauches très limitées. La traditionnelle accalmie saisonnière pourrait améliorer temporairement la situation. Les instituts de conjoncture n’augurent pas de franche amélioration en 2013.

Source : Observatoire de l'Economie et des Territoires de Touraine 

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème