Fragile, l’économie tourangelle maintient son cap dans les épreuves

Publié le

Une étude produite par

Dans un contexte général morose et sans perspectives réjouissantes, l’économie tourangelle reste fragile. Indicateur global d’activité, le montant total de TVA collecté durant les neuf premiers mois de l’année sur le département a pourtant augmenté de 11,2% par rapport à 2011 et les chiffres d’affaires des entreprises dont le siège est domicilié en Indre et Loire de 1,3%. Malgré quelques signaux positifs, l’activité des entreprises stagne. Pour elles, la fragilité se perçoit dans la forte hausse des demandes de chômage partiel, la modération des investissements. Dans la consommation, elle se perçoit dans le recul des dépenses courantes, dans celui du marché automobile et de l’immobilier. Grevé par une météo et un calendrier défavorables, le mois d’octobre s’annonce en baisse pour le tourisme. Dans ce contexte, logiquement, le marché de l’emploi se dégrade encore en octobre avec un nombre de demandeurs d’emplois toutes catégories confondues en hausse de 12% par rapport à octobre 2011.

Source : Observatoire de l'Economie et des Territoires de Touraine 

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème