Triste printemps 2012

Publié le

Une étude produite par

Le tableau de bord de conjoncture du mois de juin en Touraine confirme les prévisions pessimistes des conjoncturistes nationaux : les entreprises tournent au ralenti et la consommation des ménages ne tire plus la croissance. En Indre et Loire, quelques légers frémissements dans les entreprises et une activité touristique jugée correcte sont les rares points positifs de cette fin de printemps, dans un contexte bien morne. En effet, les indicateurs d’activité des entreprises montrent quelques signes d’amélioration mais sur fond de faible activité, loin de la « normale » mesurée sur les moyennes de longue période. Le recours au chômage partiel diminue en juin et l’intérim rebondit quelque peu. Les dépenses des ménages sont toujours aussi faibles et les comportements marqués par l’incertitude. Les crédits à l’habitat continue de régresser et précèdent une dégradation du marché du logement dans le neuf et l’ancien. Le marché automobile est en baisse. L’emploi reste affecté par cette situation de sous activité et devrait le rester sur la 1ère partie de l’année 2012.

Source : Observatoire de l'Economie et des Territoires de Touraine

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème