L’économie tourne au ralenti

Publié le

Une étude produite par

L’année 2011 se termine sur la confirmation d’un ralentissement généralisé de l’économie tourangelle, même si certains pans sont encore préservés. La crise des marchés financiers s’est bien propagée à l’économie réelle et, malgré des résultats, somme toute, meilleurs qu’espérés, le manque de visibilité sur les prochains mois mine la confiance des entreprises et des ménages. Les répercussions sont sensibles sur la consommation, les investissements et l’emploi. Les consommateurs adoptent des comportements de prudence. Ils épargnent et n’empruntent plus pour les achats superflus, la demande pour les prêts immobiliers est également en baisse. Les dépenses se concentrent maintenant sur l’indispensable ou les opportunités. Même si les carnets de commandes de l’industrie et du BTP se maintiennent à un bon niveau, les entreprises hésitent à investir ou à embaucher par manque de visibilité. L’activité touristique s’achève sur un bon mois de décembre qui clos une année globalement satisfaisante. Les premiers indicateurs connus de janvier le confirment, l’économie tourangelle tourne au ralenti mais ne cale pas.

Source : Observatoire de l'Economie et des Territoires de Touraine 

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème