2009 : Un printemps noir

Publié le

Une étude produite par

En 2009, l’économie tourangelle n’a pas échappé à la crise amorcée à l’automne 2008 et qui a frappé l’ensemble de l’économie nationale et mondiale. Sensible en premier lieu dans les activités industrielles liées à la construction automobile, et sur les marchés du logement neuf et ancien, cette crise s’est rapidement propagée à de nombreux autres secteurs de production et de services. Le creux de la vague pour les entreprises a été atteint au milieu du printemps, mais le repli a été tel que la remontée vers des niveaux d’activité « normaux » se fait lentement. La sensibilité des consommateurs aux incitations fiscales et financières a permis de soutenir quelques marchés spécifiques. Les valeurs sûres du tourisme tourangeau ont pu sauver la saison dans un contexte difficile. Moins affectée à ce jour par des délocalisations d’entreprises et d’emplois, la Touraine peut espérer profiter sans délais de la reprise. Mais celle-ci s’annonce lente et irrégulière, avec des effets retardés sur l’emploi et l’investissement, le temps pour l’activité des entreprises et pour la consommation de retrouver des niveaux corrects.

Source : Observatoire de l'Economie et des Territoires de Touraine 

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème