Tableau de bord mensuel - Août 2016

Publié le

Une étude produite par

En août 2016, les taux des crédits du secteur concurrentiel (hors assurance et coût des sûretés) se sont établis à 1.48 %, en moyenne (1.59 % pour l’accession dans le neuf et 1.42 % pour l’accession dans l’ancien).

La baisse des taux s’est poursuivie, durant l’été. Elle est toujours rapide, accompagnant la faiblesse des taux constatés sur les marchés obligataires. Elle exprime ainsi les conséquences des orientations monétaires des banques centrales et les comportements anxiogènes des investisseurs. Et elle répercute aussi, depuis la fin du printemps, la réduction de la durée des crédits accordés : cette dernière est rendue possible par la baisse des taux, sans que cela n’affecte les charges de remboursement des emprunteurs qui continuent de se réduire.

Cette baisse soutient la demande, contribuant toujours à l’amélioration de sa solvabilité : par exemple, la baisse des taux intervenue depuis octobre 2015 est équivalente à une diminution des prix des logements de 7 % (de 24 % depuis décembre 2011). Et les évolutions des taux des crédits ont été constatées sur tous les marchés : avec une baisse de 76 points de base depuis octobre 2015 sur le marché de l’ancien (pour 1.48 % en août) et sur celui des travaux (pour 1.39 % en août) et de 71 points de base sur le marché du neuf (pour 1.59 % en août).

En outre, la production à taux variable a pratiquement disparu du paysage (moins de 0.1 % depuis le printemps), ne présentant plus aucun avantage pour les emprunteurs.

On remarque alors que la baisse des taux intervenue dès novembre 2015 a bénéficié à toutes les catégories de prêts, même aux durées les plus longues : par exemple, la baisse des taux sur les prêts à 25 ans a été de 85 points (contre 75 points de base pour l’ensemble du marché), alors que déjà la hausse qui était intervenue durant l’été 2015 avait été la plus faible pour eux. Les établissements de crédit ont ainsi choisi de soutenir la demande des jeunes et des ménages modestes dans la réalisation de leurs projets de primo accession.

Source : Observatoire Crédit Logement/CSA

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.