12 Cities - Occupying and investing in world city real estate

Publié le

Une étude produite par

Selon une nouvelle étude Savills, les visiteurs d'une ville viennent grossir sa population de 3 % par nuit en moyenne, un chiffre qui représente de belles occasions de croissance pour les différents secteurs immobilier de l'hôtellerie, du loisir et du commerce.

Dans son dernier rapport « 12 Cities », Savills constate qu'en 2015 les 12 grandes villes mondiales analysées ont accueilli environ 901 millions de visiteurs, nationaux et internationaux, qui ont dépensé un total de 1,05 milliard de nuits dans les hôtels ou autres lieux d'hébergement. Dans certains cas, comme à New York ou à Londres, la part de population que forment les visiteurs est si élevée qu'elle constitue à elle seule une ville entière.

D'après Savills, l'écart entre visiteurs nationaux et visiteurs étrangers varie largement selon la ville. Ainsi, Moscou compte 89 % de visiteurs nationaux contre seulement 40 % pour Londres, tandis que les frais d'hébergement par séjour vont de 173 $ par personne pour Shanghai à 553 $ pour Dubaï.

Comme le fait observer George Nicholas, directeur monde hôtellerie Savills : « Le tourisme mondial étant à la hausse, l'offre d'hébergement ne suffit plus à la demande dans beaucoup de métropoles. Tokyo, par exemple, connaît un afflux de touristes chinois depuis l'assouplissement des conditions d'octroi de visas et la ville souffre d'un manque chronique de chambres d'hôtel. Londres, quant à elle, attire dorénavant des visiteurs qui, jusqu'à la chute de la livre sterling, trouvaient la capitale britannique trop chère. En somme, nous assistons à un changement relatif à la provenance des investissements en matière d'actifs hôteliers et de plateformes d'exploitation avec, notamment, du capital asiatique très présent en Europe au cours des douze derniers mois. Les trois transactions conclues à Londres après le référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sont allées à des fonds domiciliés en Asie, alors que China Life, s'associant à Starwood Capital, vient d'investir près de 2 milliards de dollars dans un portefeuille d'hôtels de luxe aux États-Unis. Les investisseurs asiatiques, particulièrement de Chine et de Hong Kong, continuent à manifester un fort intérêt pour les hôtels situés à Londres et dans toutes les villes carrefours européennes. »

Yolande Barnes, directrice research monde Savills, ajoute : « Les visiteurs étrangers n'ont pas uniquement un impact sur le marché foncier et hôtelier. Pour ce qui est de neuf grandes villes mondiales, incluant New York, Londres et Paris, les visiteurs internationaux dépensent au moins 21 milliards de dollars US par an en nourriture et boissons et 38 milliards en shopping. Restaurants, bars, cafés et magasins bénéficient tous de ces apports de revenus. Répondre à la demande en matière d'hébergement n'est donc pas seulement vital pour le secteur hôtelier, mais aussi pour l'économie générale d'une ville. »

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème