Bénin - Burkina Faso - Cameroun - Centrafrique - Côte d'Ivoire - Congo - Gabon - Guinée - Mali - Mauritanie - Niger - Sénégal - Tchad - Togo

Afrique subsaharienne francophone - Marchés immobiliers 2016

Publié le

Une étude produite par

Une évolution démographique et une urbanisation rapide

  • En 2050, 25% de la population mondiale vivra en Afrique.
  • Soit 2,5milliards d’individus dont plus d’un 1 milliard d’urbains
  • Cette évolution augmente la demande de logements et va aussi permettre l’émergence des nouvelles classes d’actifs.

Une croissance économique et un impact sur la consommation

  • La croissance économique soutenue sur le continent est le facteur principal dans l’émergence d’une classe moyenne
  • Cette évolution amène une augmentation de la consommation de 30 % à horizon 2020
  • Impact direct sur les centres commerciaux, mais aussi sur toute la chaine logistique

Un besoin en infrastructure et des partenariats public – privé

  • Le continent souffre d’un déficit en infrastructure
  • Cela concerne des grands projets structurants également des besoins au niveau local
  • L’investissement nécessaire pour palier au déficit est estimé à 90 milliards d’euros par an.
  • Le manque d’investissement des états crée des opportunités pour le secteur privé, souvent en PPP

Freins à l’investissement

  • Déficit d’infrastructure
  • Obtention des autorisations/procédures administratives
  • Instabilité politique
  • Risque monétaire
  • Financement hypothécaire des acquéreurs de logements
  • Marché secondaire embryonnaire
  • Prépondérance de l’Afrique Anglophone et des acteurs Anglo-Saxons

Perspectives d’avenir

  • Banques, fonds de pension, assureurs locaux, SWF
  • Joint-ventures entre investisseurs internationaux et acteurs locaux
  • Les fonds de private equity
  • Fluidification du marché de financement immobilier
  • Renforcement des partenaires locaux: conseils, experts, financiers

Source : GIS Consulting

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.