Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Le tissu économique des quartiers de gare de la ligne 18 du métro du Grand Paris

Publié le

Une étude produite par

La future ligne 18 du Grand Paris Express reliera dix gares, dont huit nouvelles, de Versailles Chantiers à Aéroport d’Orly. Cette ligne, dont le tracé est celui qui s’éloigne le plus des limites de la Métropole du Grand Paris, traverse des territoires peu denses, mais concernés par d’importants projets d’implantation. En 2012, les dix quartiers de gare de la ligne 18 regroupent 55 300 emplois salariés. Les fonctions industrielles et support dominent dans quatre quartiers (Satory, Saint-Quentin Est, Antonypôle et Aéroport d’Orly). Quatre autres sont fortement orientés vers les services publics : l’enseignement supérieur à Orsay-Gif et Palaiseau, les activités hospitalières à Massy-Opéra et des activités publiques plus diversifiées à Versailles Chantiers. Dans le quartier CEA Saint-Aubin, le tertiaire supérieur représente sept emplois sur dix. Enfin, le tissu économique est plus diversifié dans le quartier Massy Palaiseau. Au cours des quinze dernières années, la dynamique de construction s’est largement orientée vers les locaux d’activité, en particulier les bureaux, notamment à Massy-Palaiseau.

La ligne 18 du Grand Paris Express (GPE) desservira dix gares, dont huit nouvelles, reliant Versailles Chantiers à Aéroport d’Orly où une interconnexion avec la ligne 14 sera assurée. Ce nouveau réseau de transports étant de nature à modifier le tissu économique des quartiers qui accueilleront ces gares, il convient d’en connaître les caractéristiques actuelles avant de pouvoir mesurer l’impact de l’arrivée de ce réseau.

Source : APUR

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.