Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Un tourisme durable : pour une meilleure gestion des flux touristiques lors des grands évènements

Publié le

Une étude produite par

Les grands événements ont presque tous une dimension touristique, que l’événement attire des touristes ou que le tourisme soit à l’origine de l’événement. Mais l’un des enseignements du présent rapport est, d’une part, de montrer qu’une grande partie des « grands événements » relève davantage des loisirs que du tourisme et, d’autre part, d’envisager quelques pistes afin d’améliorer la touristicité du grand événement (3ème partie). L’étaiement de ce constat interviendra après une présentation des types de « grands événements » (1ère partie) et de l’analyse du fonctionnement d’un grand événement à dimension touristique (2ème partie).

L’événement est, dans le sens commun, ce qui se produit ; c’est aussi un fait important, pour un territoire et la société qui y vit et le fréquente. La particularité de l’événement est qu’il s’agit d’un fait ponctuel mais qui peut être ou devenir récurrent, la récurrence étant généralement l’objectif recherché par les organisateurs en même temps qu’un facteur de banalisation potentielle. Dans des sociétés de plus en plus denses (rappelons que pour la seule France, la population a cru de 18 millions en un demi-siècle), l’événement est prétexte à grands rassemblements et, même si son objectif n’est pas toujours de nature festive, la convivialité est par définition de la partie (exemple : une grande manifestation politique ou sociale).

Source : Ministère de l'Economie 

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.