Business Immo, le site de l'industrie immobilière
Baromètre MeilleursAgents.com

Bordeaux n’est pas la France, le marché immobilier des grandes villes est dynamique mais pas en surchauffe

Publié le

Une étude produite par

Bordeaux n’est pas la France, le marché immobilier des grandes villes est dynamique mais pas en surchauffe

Le marché immobilier des grandes villes est plus fluide, plus dynamique mais sans surchauffe.
Les acheteurs sont déterminés et disposent de plans de financement validés dès le début de leur recherche. Les vendeurs ne sont pas nombreux et les stocks de biens à vendre s’amenuisent : voilà pourquoi les prix montent.

Avec +1% en juin et +8% sur 12 mois, les prix parisiens moyens restent en deçà des 9 000€
annoncés par certains. A 8 800€ du m² en moyenne, le marché immobilier parisien dépasse tout juste ses niveaux de 2011 sans spéculation ni emballement.

En Petite et Grande Couronne, les prix poursuivent une hausse limitée mais régulière.

En région, la plupart des grandes villes voient leurs prix continuer d’augmenter raisonnablement.

Seule la ville de Bordeaux montre avec persistance des signes d’emballement manifestes : hausse massive des prix (+12,2% en un an), activisme d’acheteurs non bordelais à l’affût des bonnes affaires, achats de biens pour la location courte durée…

A l’opposé de ces tendances, de nombreuses villes moyennes et petites sont à la peine, voient leurs prix toujours orientés à la baisse et leur marché immobilier en panne.

Source : Meilleursagents.com

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.