Business Immo, le site de l'industrie immobilière

La modernisation de la gestion des infrastructures de réseaux

Publié le

La qualité de nos réseaux d’infrastructures est reconnue comme étant l’un des atouts majeurs de la France : tous les classements internationaux montrent qu’ils sont, aujourd’hui encore, l’un des facteurs favorables essentiels de notre pays en termes de compétitivité, d’attractivité et d’environnement. Dans le même temps, il convient de reconnaître à la fois les limites et les défis que rencontrent aujourd’hui les gestionnaires d’infrastructure, qu’ils soient publics ou privés :

- Au plan physique, certaines infrastructures sont vieillissantes ou saturées : elles ont besoin d’investissements de modernisation ou de décongestion pour préserver la qualité de service et répondre à la demande des entreprises et des ménages.

- Au plan économique, les infrastructures doivent s’adapter à des exigences environnementales nouvelles, à la montée en puissance des énergies renouvelables, de nouveaux modes de transport (covoiturage, cars longue distance...) qui déstabilisent les modèles économiques des réseaux installés, y compris lorsqu’ils demeurent en situation de monopole naturel sur leur marché immédiat.

- Au plan financier, certaines infrastructures sont confrontées à un problème récurrent de couverture de coûts fixes, traditionnellement élevés. Le problème dépasse de beaucoup les questions d’ingénierie financière et de régulation posées pour les projets Greenfield. Le financement, dans des conditions satisfaisantes, de la maintenance, du renouvellement et celui de l’intégration des nouvelles technologies sur les réseaux pour en optimiser la gestion ou répondre aux exigences de sécurité est déterminant pour que nos infrastructures demeurent un atout.

Source : Conseil économique pour le développement durable (CEDD)