Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Performances Hôtelières - Mars 2017

Publié le

Une étude produite par

Performances Hôtelières - Mars 2017

Les performances hôtelières du département des Alpes-Maritimes pour le mois de mars 2017 sont en baisse par rapport à celles enregistrées l’an dernier avec un RevPAR qui recule de 5,2%. La fréquentation diminue de 2,6 points par rapport à l’exercice précédent, combinée à une baisse des prix moyens (-0,6%) qui a engendré ce résultat. A l’exception de Cannes, l’ensembles des marchés ont enregistré une baisse d’activité et notamment le marché niçois qui affiche un RevPAR en recul de près de 15%. La ville de Cannes, grâce à une activité affaires intense (MIPIM du 14 au 17 mars) a pu enregistrer un RevPAR en hausse de 5,6%. Au niveau régional, les performances hôtelières sont en baisse de 2,3% suite à la baisse combinée des prix moyens (-0,6%) et de la fréquentation (-1,0 pt).

Seule la catégorie Luxe, dont les hôtels sont majoritairement localisés à Cannes, affiche un RevPAR en hausse (+3,1%). Les autres catégories enregistrent donc des évolutions négatives avec notamment des évolutions à deux chiffres sur les segments super-économique et économique. Les hôtels super-économique affichent notamment une baisse des prix moyens de 7,0%, alors que pour les hôtels économiques, la fréquentation recule de 6 points. La catégorie haut de gamme enregistre également un très fort recul de son activité. Le RevPAR diminue en effet de 9,4% suite aux baisses combinées de la fréquentation (-3,6 points) et des prix moyens (-3,4%). Concernant les hôtels du segment moyen de gamme, leur fréquentation diminue légèrement (-0,7 point), alors que dans le même temps les tarifs ont reculé de 4,5% entraînant une contraction de RevPAR de 5,9%. Quant aux résidences, la fréquentation est en baisse (-8,2 points), tandis que les prix moyens ont augmenté (+11,%). Le RevPAR a donc baissé de 2,9% par rapport à l’an dernier pour ce segment.

Source : Comité Régional du Tourisme Côte d'Azur

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.