Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Panorama du marché de l’investissement immobilier - Tendances 2017

Publié le

Une étude produite par

Panorama du marché de l’investissement immobilier - Tendances 2017

L’ investissement européen a connu un démarrage lent sur les neuf premiers mois de l’année 2016, justifiant ainsi un recul de -10 % par rapport à 2015. Cette baisse s’ explique notamment par les interrogations des investisseurs face aux différents événements politiques de l’année (Brexit, élection de D. Trump, référendum en Italie)... Les engagements en Grande-Bretagne, mais aussi plus largement en Europe, s’en voient ainsi affectés.

2016 s’ inscrit dans la lignée de ces deux dernières années avec un important volume de transactions : la France résiste un peu mieux que ses voisins avec 23,6 milliards d’euros (chiffre à date) d’investissements cumulés, contre 25,9 milliards d’euros en 2015, soit un recul annuel de 8 %.

Malgré un environnement volatil et anxiogène qui pousse les investisseurs à plus de prudence, la performance de l’année est bonne, avec notamment un été très soutenu, même s’ il convient de noter que de très importantes transactions signées sur le 4e trimestre (Vendôme Saint-Honoré pour 1 milliard d’euros) viennent tempérer ces résultats en courageants.

Mais ces niveaux importants restent, comme en 2015, déconnectés de la conjoncture économique : la croissance est toujours faible. Alors que le premier semestre semblait prometteur, un ralentissement de la croissance a été observé en seconde partie de l’année. Cela s’ explique notamment par la baisse de la consommation des ménages, moteur traditionnel de la croissance française, mais aussi  par les différents blocages de raffineries pendant l’année 2016 qui ont pesé sur la consommation de produits pétroliers. En 2016, le taux de croissance s’ est donc élevé à 1,1 %, contre 1,5 % prévu par le gouvernement. La France reste en retrait par rapport au niveau de croissance mondiale (3,1 % selon le FMI).

Source : EY

 

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.