Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Observatoire de l’hôtellerie angevine - 2016

Publié le

Une étude produite par

Observatoire de l’hôtellerie angevine

2 643, le nombre de chambres disponibles au sein de l’agglomération angevine;
59, le nombre d’établissements hôteliers et para-hôteliers du territoire;
50%, la part d’ Angers Loire Métropole dans la capacité hôtelière et para-hôtelière du département;
3, le nombre de résidences hôtelières sur l’agglomération angevine;
56%, le poids des enseignes dans l’offre angevine (chambres proposées).

A l’exception de Tours, Angers Loire Métropole dispose d’une offre hôtelière proche des agglomérations de Nancy, Le Mans et Brest.

L’offre en para-hôtellerie (résidence de tourisme ou assimilée...) est comparable à celle de l’agglomération tourangelle.

L’hôtellerie concentre près de la moitié de la capacité d’accueil marchande.

En plus des établissements étudiés dans le cadre de l’observatoire, des hébergements potentiellement concurrentiels comme les résidences de tourisme, les hébergements collectifs, les chambres d’hôtes et les locations meublées représentent une offre d’accueil supplémentaire de près de 3 500 personnes. Notons que l’hébergement collaboratif type Airbnb n’est pas pris en compte, faute d’identification.

L’hôtellerie pèse par exemple deux fois plus que les hébergements collectifs et vingt fois plus que les chambres d’hôtes.

Source : CCI de Maine et Loire

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.