Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Métropole du Grand Paris : des écarts de revenus encore élevés malgré la redistribution

Publié le

Une étude produite par

Métropole du Grand Paris : des écarts de revenus encore élevés malgré la redistribution

Dans la métropole du Grand Paris, les inégalités de revenus entre les 10 % des ménages les plus modestes et les 10 % les plus aisés sont les plus fortes de l’ensemble des métropoles françaises. C’est dans la capitale que ces disparités sont les plus marquées. Le prélèvement d’impôts directs et, plus encore, le versement de prestations sociales permettent toutefois de les réduire de 44 %. Les effets de la redistribution sont cependant assez contrastés selon les établissements publics territoriaux composant la métropole. IIs sont particulièrement importants dans les territoires où le taux de pauvreté est élevé tels que Plaine Commune, Paris Terres d’Envol et Est Ensemble, mais plus modérés à Paris, territoire le plus inégalitaire. Les écarts de revenus demeurent élevés, même après redistribution : la pauvreté reste très présente dans les territoires qui en bénéficient le plus.

Source : INSEE

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.