Business Immo, le site de l'industrie immobilière
La Lettre

Ça se confirme

Publié le

Une étude produite par

Comme nous l’anticipions le mois dernier et fidèles à la « tradition estivale » (exception faite de l’année passée), les banques ont dans un mouvement quasi-général remonter leurs barèmes dans le courant du mois de juillet. Les taux affichés aujourd’hui ont donc subi des hausses comprises entre 0,10% et 0,15% selon les durées. Un taux moyen sur 15 ans se négocie ainsi autour de 3,10% quand il se situait plutôt autour de 2,95% début juin.

« La réalité aujourd’hui, au délà de ces moyennes faciales, est que nous avons plus de difficultés qu’auparavant à obtenir de grosses décotes. » Explique Maël Bernier. « Il y a deux mois, il existait une grosse différence entre les barèmes affichés et ce que nous obtenions en réalité pour la majorité des dossiers, il n’était pas rare en effet de négocier des taux inférieurs de 0,50% aux taux affichés par la banque. Aujourd’hui cette marge de manœuvre s’est réduite autour de 0,20%/0,30%. » Ajoute-t-elle. « Ce qui rappellons-le permet encore de se financer à des taux exceptionnels car les précédents records de 2010 se situaient autour de 3,50% sur 20 ans, nous sommes donc encore en deça. » Note Maël Bernier.

Source : Empruntis

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.

Mots-clés : Empruntis, OAT, Taux moyens