Business Immo, le site de l'industrie immobilière
La Lettre

Rien ne bouge…

Publié le

Une étude produite par

Comme nous l’anticipions au début de l’Eté, les taux des crédits aux particuliers n’ont pas bougé entre début juin et fin août. Les taux moyens restent à des niveaux équivalents à ceux du mois dernier avec 4,05% sur 15 ans, 4,30% sur 20 ans et 4,45% sur 25 ans. Les banques n’ont ainsi pas modifié leurs barèmes durant l’Eté et n’ont donc pas répercuté la forte baisse des obligations assimilables du trésor (OAT) qui sont elles passées d’un peu plus de 3,40% à fin juin à 2,84% au 31 août 2011. Une stabilité inhabituelle, $ car la logique veut que lorsque les OAT bougent à la hausse ou à la baisse, les banques répercutent quasi-immédiatement et systématiquement ces évolutions dans leurs barèmes de prêts aux particuliers. La raison est simple, la crise des liquidités qui a secoué les marchés financiers a entrainé une méfiance entre les établissements bancaires qui sont donc peu enclines à se prêter de l’argent entre elles.

Du côté des minima, c’est quasiment le même scénario, seul le 30 ans enregistre une hausse importante de 0,25%, signe peut-être que les banques vont de plus en plus rechigner à prêter sur des durées très longues.

Source : Empruntis

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.