Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Le retour des centres de marques

Publié le

Une étude produite par

Les villages de marques ou centres de marques ont fait leur apparition en France dans les années 1980. Inspirés à l’origine par les magasins d’usine dont la vocation était de vendre directement au public la partie de leur production non écoulée, les centres de marques ont peu a peu investi le marché, proposant des produits de sur-stock (anciennes collections, produits de second choix) à des prix inférieurs à ceux du commerce traditionnel. Ces centres ont évolué de façon graduelle depuis leur création.

Les premiers centres de magasins d’usine ont fait leur apparition dans des régions historiquement industrielles à dominante textile telles que Troyes et Roubaix. Les développements anarchiques de cette première génération ont connu un succès mitigé, et furent rapidement remplacés dans les années 1990 par les premiers centres de marques ou deuxième génération (Marques Avenue et Mc Arthur Glen dans l’agglomération de Troyes). Les concepts sont repensés en termes d’architecture et de marketing et les promoteurs plus impliqués dans la gestion et la commercialisation des sites.

La troisième génération, inspirée par les anglo-saxons, apparait dans les années 2000 dans des zones nouvelles à proximité de pôles d’attraction touristiques. Le concept évolue à nouveau vers une architecture plus ludique, c’est ainsi qu’apparaissent les villages de marques avec en premier La Vallée Village à Marne La Vallée en 2000. La notion de « shopping plaisir » et « d’expérience client » est ainsi naturellement intégrée à ces nouveaux pôles. Le merchandising accompagne cette évolution et se positionne vers le haut-de-gamme, le fondement de l’attractivité étant concentré sur la qualité de l’offre et des marques présentes.

Cette tendance s’est accentuée durant les années 2010 avec les centres de quatrième génération (les villages de marques) qui s’orientent résolument vers une offre labellisée et de marques et complètent les centres de la génération précédente par l’intégration de pôles de restauration et loisirs.

Source : Cushman & Wakefield

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.