Les investisseurs face au changement climatique

Une étude produite par

Dans l’ensemble, les investisseurs internationaux ont progressé en matière d’action climatique en 2017. En atteste la vigilance accrue des investisseurs institutionnels sur l’exposition de leurs investissements au climat, leur engagement auprès des entreprises, sans compter la dynamique française suite à l’adoption de l’article 173.

Mais il reste du chemin à parcourir pour intégrer pleinement le changement climatique aux stratégies d’investissement et aux produits. Bien que la mesure de l’empreinte carbone soit répandue et aide les investisseurs à mesurer leurs émissions, l’analyse de scénarios environnementaux, encore balbutiante, offrirait aux investisseurs un outil tourné vers l’avenir pour analyser les risques et opportunités climatiques.

Parmi les conclusions de l’analyse des PRI et de Novethic, on salue notamment que :

・En 2017, 74% des investisseurs institutionnels indiquent agir sur le changement climatique et le percevoir comme une des principales tendances de long-terme pour leurs investissements. Cela représente une augmentation de +8% par rapport à 2016. En France, 83% des investisseurs institutionnels déclarent agir sur le changement climatique ;

・ 59% des investisseurs institutionnels agissant sur le climat visent une meilleure prise en compte du changement climatique par les entreprises, particulièrement les investisseurs nord-américains (78%) ;

・ 100% des investisseurs institutionnels francais agissant sur le climat mesurent l’empreinte carbone de leurs portefeuilles, 60% ont établi des objectifs de réduction de leurs émissions et 40% effectuent des analyses de scénarios.

Source : Novethic

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème