Business Immo, le site de l'industrie immobilière
Conjoncture logement

Dernière ligne droite avant le virage de la “stratégie logement”

Publié le

Une étude produite par

Dans un environnement économique qui semble enfin évoluer plus favorablement en 2017, le marché du logement fait preuve de vigueur en France.

Au plan international, alors que la situation géopolitique est très tendue et qu’elle s’est même dégradée ces derniers mois, la croissance mondiale s’est ressaisie, et est mieux orientée au terme du 1er semestre 2017. Depuis quelques mois, la zone euro semble entrer dans un cycle d’investissement, stimulé notamment par une consommation des ménages plus vigoureuse, des exportations en hausse, et une politique monétaire toujours accommodante. De plus, les incertitudes sur l’avenir de l’Europe semblent se lever progressivement.

La France profite aussi d’une accélération de son activité et voit plusieurs de ses indicateurs s’améliorer. En particulier, le taux de croissance du PIB est en hausse de 0,5% au 2ème trimestre et de 1,7% sur un an glissant, le climat des affaires continue de s’améliorer et atteint un niveau inédit depuis 2011, la confiance des ménages, en légère baisse cet été, est toujours au-dessus de sa moyenne de longue période et les craintes vis-à-vis du chômage sont au plus bas depuis 2008. Seule ombre, la remontée de l’euro constitue une menace pour les entreprises françaises à l’export dont la sensibilité à l’effet devise reste forte.

Dans ce paysage, après un très bon début d’année le marché résidentiel a marqué le pas au 2ème trimestre, et pendant l’été. Le ralentissement saisonnier est courant en période estivale, alors que la décélération du printemps correspondait à un calendrier 2017 impacté par les élections présidentielles et les nombreux ponts du mois de mai.

La légère remontée des taux de crédit à l’habitat, depuis fin 2016 a été de faible ampleur. À fin août, les taux moyens ne sont supérieurs que de 10 points à ceux d’il y a un an. Leur niveau reste ainsi très faible et n’obère pas la solvabilité des ménages.

Source : Crédit Foncier Immobilier

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.