Baromètre 2017 de la Qualité de Vie au Bureau

Publié le

Une étude produite par

Quel est l'environnement perçu comme idéal par les actifs travaillant dans un bureau ? La mutation  annoncée des espaces  de  travail  (flex office,  open  space,  coworking...) alimentée par  une  génération  millenials  hyper-connectée  et  collaborative,  est-elle  réellement  en marche  ?  L'espace  et  la  gestion  du temps  sont-ils  les  nouveaux  défis  à  relever  pour  les entreprises ?

Les  grands  open  spaces,  « flex  office » et  espaces  de  travail  alternatifs  sont minoritaires dans les entreprises françaises :
- Près de 7 actifs sur 10 (65%) travaillent dans un bureau fermé. Un tiers d'entre eux (32%) dispose d'un bureau fermé individuel.
- Moins d’un  tiers (29%)  travaillent dans un espace collectif ouvert, dont 19% dans un espace de moins de 10 personnes. Et 6% sont en « flex office » (sans poste attribué).
- Les  espaces  de  travail  dits  « alternatifs » restent  encore  marginaux :  seuls  7%  des répondants déclarent, par exemple, disposer de bulles ou d'espaces de confidentialité qu'ils ne  sont  d'ailleurs  qu'une  petite  majorité  à  utiliser  (54%).  16%  disposent  d'un  espace convivial  de  partage  informel  qu'ils  sont  en  revanche  72%  à  utiliser  tous  les  jours  ou plusieurs fois par semaine.
- Les  salles  de  repos/détente  commencent  à  prendre  une  place  significative,  tant  en matière de présence (32%) que d’usage (71%), ainsi qu’à un moindre degré, les jardins ou espaces verts (22% de présence et 59% d’usage).
- Les espaces d’innovation ou de confort au sein des entreprises restent  limités : ainsi, les  fablabs,  les  espaces  de  coworking  ou  les  bulles  de  confidentialité sont  encore  peu présents dans les entreprises (entre 2 et 7% des actifs disposent de ce type d'espace), mais quand ils sont présents, ils sont utilisés par près de 60% des actifs.

Le  télétravail  stagne, le  nomadisme  progresse,  en  lien  avec  la  multiplication des lieux de travail :
- Si le télétravail reste limité à 25%, ceux qui travaillent hors des locaux de leur entreprise une fois par semaine et plus représentent 48% des actifs travaillant dans des bureaux.
- Ils sont 28% à être des nomades réguliers, qui travaillent tous les jours ou plus, dans différents lieux  publics :  17%  dans  des  transports  en  commun,  8%  dans  des  espaces voyageurs,  ainsi  que  dans  les  bibliothèques  publiques.  Cependant,  ils travaillent  surtout  à domicile (22%) et dans des locaux de leur entreprise autres que ceux où est situé leur poste de  travail  principal (19%).  Il  est  à  noter  que  les  espaces  de  coworking,  fablabs et  autres incubateurs d’innovation dont on parle beaucoup, sont encore peu utilisés de façon régulière (respectivement 9% et 6%).

Source : Actineo

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.