Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Les chiffres du logement neuf - 3T 2017

Publié le

Une étude produite par

Les chiffres du logement neuf - 3T 2017

Si le marché national des logements neufs reste dynamique, des obstacles à la construction ralentissent et pénalisent les mises en vente, ce qui, à moyen terme, menace le maintien d’un niveau de prix accessible. Dans ce contexte, le choc d’offre ne peut pas attendre : la FPI appelle à la mise en œuvre concrète et pragmatique de la stratégie logement annoncée par le Gouvernement et plaide pour une transition longue et une révision du zonage pour maintenir la production de logements collectifs dans des villes moyennes dynamiques.

La dynamique commerciale se maintient
Ce trimestre encore, l’activité commerciale des logements neufs reste dynamique. Selon les derniers chiffres de l’Observatoire FPI, les réservations sont en hausse de +5,3% par rapport au troisième trimestre 2016, avec 33 497 logements réservés entre juillet et septembre 2017. Une hausse tirée par les ventes en bloc qui progressent de +18,1%, alors que les réservations aux ménages restent stables (+3,2%). L’attentisme perçu à la fin du deuxième trimestre, dû aux incertitudes sur les aides à l’accession (PTZ) et sur l’investissement locatif (Pinel), ne s’est pas prolongé et les intentions d’achat se sont maintenues grâce à la confirmation de ces dispositifs. En augmentation de +8,3% sur les douze derniers mois, les réservations de logements neufs collectifs de l’année 2017 devraient sensiblement dépasser le niveau de 2016, qui marquait un retour aux niveaux satisfaisants d’avant‐crise. Cela témoigne d’un bon niveau de demande placée du logement neuf. Celle‐ci est par ailleurs équilibrée entre accession et investissement.

Des mises en vente insuffisantes
Malgré le maintien de la dynamique commerciale, les mises en vente de logements neufs enregistrent leur première baisse (‐7,8%) après douze trimestres consécutifs de hausse (18 304 logements mis en vente au troisième trimestre). Sur les douze derniers mois, 110 062 logements neufs ont été mis en vente, un volume inférieur aux réservations sur la même période (118 996 réservations au détail). En conséquence, l’offre commerciale ne se reconstitue pas : 95 560 logements neufs sont disponibles à fin septembre (+1,5% en douze mois) et représentent 9,4 mois de commercialisation. Les professionnels, pour qui un délai de 12 mois s’avère équilibré et sain, jugent cette durée trop courte.

Source : Fédération Promoteurs Immobiliers

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.