Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Crédit immobilier en région : Evolution des taux - janvier 2018

Publié le

Une étude produite par

Crédit immobilier en région : Evolution des taux - janvier 2018

Paradoxale d’une part, car les banques présentent des barèmes à la baisse (baisses qui concernent, pour la plupart, des emprunteurs CSP+) et qui se répercutent sur les taux mini de nos baromètres, avec un total de 12 diminutions sur 42 taux (7 régions, 6 durées). Et en même temps, le discours général des établissements bancaires est plutôt « les barèmes devraient augmenter ».

Attentiste d’autre part, pour deux raisons. D’abord les OAT n’ont de cesse d’augmenter depuis plusieurs semaines : 0,55% au 1er décembre 2017 / 0,72% en début de mois / 0,76% à ce jour. Et l’évolution des OAT est souvent suivi par les banques dans le même sens. Puis, il y a la décision du Conseil constitutionnel sur l’assurance emprunteur — rappelons que vendredi dernier les Sages ont tranché, il est désormais possible pour tous les emprunteurs de changer d’assurance de prêt immobilier à chaque date anniversaire de leur contrat — qui aura probablement un impact sur les marges des banques. Celles-ci pourraient relever leurs grilles bancaires afin de contrer les pertes que les délégations d’assurance devraient engendrer sur leurs marges.

Pour Cécile Roquelaure, « nous sommes vraiment dans une période charnière. Le marché immobilier a connu trois années exceptionnelles et l’essoufflement est là. La demande a d’ores et déjà commencé à baisser. La flambée des prix de l’immobilier en 2017 a repoussé du marché les acheteurs les plus modestes. Pourtant, l’immobilier fait toujours rêver. Dans notre sondage, mené avec le CSA, sur les vœux des Français pour 2018, nous avons relevé que 56% des locataires souhaitent devenir propriétaires cette année. »

Source : Empruntis

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.