Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Paris/IDF : Le marché des bureaux - 1T 2018

Publié le

Une étude produite par

Après une hausse de 2 % du PIB en 2017, l’activité économique de la France conservera un rythme soutenu entre 2018 et 2020, avec une progression oscillant en moyenne entre 1,6 et 1,9 % par an. L’embellie du marché de l’emploi est d’ores et déjà perceptible. Le taux de chômage, passé de 9,7 à 8,6 % en un an en France Métropolitaine, s’établit désormais à 7,7 % en région parisienne, qui continue de s’affirmer comme l’une des principales bénéficiaires de l’embellie économique. L’environnement de marché ne cesse ainsi de s’améliorer, entretenant la confiance des dirigeants et le dynamisme de la demande des grands utilisateurs de bureaux.

Si le 1er trimestre 2018 n’a pas atteint les sommets du 4e trimestre 2017, la
performance de ce début d’année n’en est pas moins remarquable. Avec 748 000 m² de bureaux pris à bail, soit une hausse de 18 % sur un an et de 46 % par rapport à la moyenne de chaque 1er trimestre depuis dix ans, le marché des bureaux connaît ainsi son meilleur démarrage depuis 2007.

Le marché d’Île-de-France a de nouveau profité du dynamisme des grandes opérations, sans dépendre autant que l’an passé d’une seule transaction exceptionnelle. La location par Natixis de 90 000 m² dans les tours « Duo » avait ainsi concentré près d’un tiers de l’ensemble de la demande placée supérieure à 5 000 m² du 1er trimestre 2017, tandis que la prise à bail la plus importante du 1er trimestre 2018 en représente moins de 20 %. Cette opération – les 64 000 m² du nouveau siège de Vinci à Nanterre – est l’une des 24 transactions de plus de 5 000 m² recensées depuis janvier. Ce nombre, supérieur à celui du 1er trimestre 2017 (20), correspond à un volume de 342 000 m², soit 46 % de la demande placée totale toutes surfaces confondues. La demande des grands utilisateurs s’est, comme l’an passé, majoritairement portée sur des bureaux de grade A. Les surfaces neuvesrestructurées concentrent ainsi 71 % de la demande placée supérieure à 5 000 m² du 1er trimestre 2018, contre 73 % sur l’ensemble de 2017.

Source : Knight Frank

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème